Lycéens et critiques de cinéma - Prix Jean Renoir

La Dépêche - Lycéens et critiques de cinéma

Publié le 31/05/2017 à 03:51, Mis à jour le 31/05/2017 à 09:13

 

Les élèves de 1re chaudronnerie du lycée des métiers Eugène Montel, critiques de cinéma, avec leurs professeurs encadrants./Photo DDM.

Le Prix Jean Renoir des lycéens est au cinéma ce que le Prix Goncourt des lycéens est à la littérature. «Il met l'accent sur leur engagement en tant qu'acteurs et membres de jury. L'opération cherche à éveiller, entretenir un intérêt pour la création cinématographique contemporaine et à encourager la formulation d'un jugement raisonné sur les œuvres, l'échange et la confrontation avec d'autres jugements», explique Marie Vassort, directrice du cinéma Le Central. 46 établissements y ont participé. Une classe du Lycée Eugène Montel a été retenue. Douze élèves de 1re chaudronnerie ont été accompagnés de Nadine Monge, professeur d'histoire-géographie et de Claire Dubois, professeur d'art appliqué à l'initiative du projet. Depuis octobre, ils ont vu huit films français et européens issus de l'actualité cinématographique. «Ils se sont beaucoup impliqués, sont moteurs, dynamiques. C'est enrichissant, motivant et valorisant», explique Claire Dubois. Les 10 et 11 mai, ils ont participé, à Paris, à une rencontre nationale avec des critiques, des artistes et des professionnels du cinéma et défendu le choix de leur classe. La cérémonie de remise du Prix a eu lieu à la Fémis (Ecole nationale supérieure des métiers de l'image et du son) le 11 mai. Le Prix a été attribué au film danois Les oubliés de Martin Zandvliet. Ce film historique, inspiré de faits réels, traite du sort de plusieurs soldats allemands en 1945, à peine sortis de l'adolescence, qui sont faits prisonniers par l'armée danoise et envoyés en première ligne pour désamorcer les mines enfouies le long de la côte. Pour eux, la guerre est loin d'être terminée.

«Participer aux délibérations était un vrai challenge. Il a fallu argumenter. La critique doit être visuelle, auditive et écrite aussi. Le regard est tout autre aujourd'hui lorsque nous allons au cinéma», confient Eva et Richard «Nous avons vu tout un contexte que nous ne connaissions pas», poursuit Mathis. Le film lauréat a été projeté le 22 mai et présenté par les élèves du Lycée. Ils ont expliqué les raisons qui ont motivé leur choix. Une nouvelle candidature est lancée par le lycée des métiers. Avec l'envie pourquoi pas de réaliser le prix.

S.G.

Modifier le commentaire 

par Nicole Girard le 31 mai 2017 à 10:21

haut de page