Ils inventent la voiture qui carbure au soleil

 

Ils inventent la voiture qui carbure au soleil

Publié le 23/09/2011 07:31 |
Ces élèves du lycée Montel mettent au point un système d'alimentation de cette voiture électrique à partir d'énergie solaire./Photo DDM, C.Do.
Ces élèves du lycée Montel mettent au point un système d'alimentation de cette voiture électrique à partir d'énergie solaire./Photo DDM, C.Do.

À l'occasion de la 9e édition de la journée sans voiture, ce dimanche, cinq élèves du lycée professionnel Eugène-Montel vont présenter le résultat de leur travail. Avec le partenariat de 6 entreprises, ils ont conçu de A à Z le système d'alimentation d'une voiture électrique, grâce à l'énergie solaire. Une ombrière (toit utilisable sur un parking extérieur) a été munie de panneaux photovoltaïques, et d'une borne de recharge pour véhicules électriques.

La voiture électrique, mise à disposition par l'un des partenaires, sera présentée ainsi que l'ensemble du projet, ce dimanche aux Columérins, et en particulier au maire, Bernard Sicard.

Équiper les collectivités

« Nous avons lancé cette formation aux énergies renouvelables cette année, c'est tout nouveau. Nos 5 élèves ont un Bac professionnel, et s'orienteront vers des entreprises spécialisées dans le photovoltaïque, dès la fin de l'année », explique Jean-Marc Fortuné, directeur des travaux du lycée Montel.

Ce projet pilote sera utilisable dans un avenir proche par les collectivités, pour leur parc de voitures automobiles. « Le but est d'être encore plus vert que vert : utiliser non pas uniquement l'électricité issue du nucléaire, mais aussi celle issue des panneaux solaires », explique le directeur des travaux.

Le véhicule présenté est utilisable par les personnels susceptibles de réaliser dans le cadre de leur service, des déplacements inférieurs à 160 km par jour et à une vitesse maximale, de 144 km/h.

« C'est un projet passionnant, on contribue à notre niveau à rendre la ville plus propre, et les déplacements plus économiques », explique l'un des élèves. Il faut dire qu'un « plein » ne coûte que 2 € en électricité. Même si le prix d'une voiture à l'achat reste élevé (de 20 à 30 000 € selon le modèle), les collectivités et la ville de Colomiers en particulier réfléchissent d'ores et déjà à équiper totalement son parc automobile en voitures électriques. On estime que dans 10 ans, 10 % des voitures en circulation seront électriques.

 

Modifier le commentaire 

par Nicole Girard le 29 janv. 2012 à 19:55

haut de page