Chaudronnier : un métier porteur

Chaudronnier : un métier porteur

lycée Eugène Montel

A la Saint Eloi les élèves sont mis à l'honneur./Photo DDM, S. B.
A la Saint Eloi les élèves sont mis à l'honneur./Photo DDM, S. B.
A la Saint Eloi les élèves sont mis à l'honneur./Photo DDM, S. B.

Chaque année depuis six ans, à l'occasion de la Saint Eloi, patron des métalliers, le lycée des métiers Eugène Montel de Colomiers et les comités locaux école-entreprise de l'académie de Toulouse se mobilisent pour encourager l'intérêt que portent les jeunes vers les métiers de la chaudronnerie et de la construction métallique (140 élèves en chaudronnerie à Montel). A la Saint Eloi, se trouvent réunis les chefs d'entreprise, les élèves, les professeurs et l'équipe éducative au beau milieu des ateliers où l'on apprend à travailler les métaux, dont le fer, l'acier, l'inox, le titane dans les techniques de découpe, soudure, plasma, cintrage, pliage et taraudage.

Témoignages très positifs

Les outils sont performants, le métier évolue en permanence car il est présent dans tous les secteurs de l'industrie. « C'est une fête pour les élèves, ce jour-là ils sont mis à l'honneur, ils apprennent ce beau métier de chaudronnier, un métier qu'il faut valoriser » souligne Nicole Girard, proviseur, qui tour à tour donnera la parole aux chefs d'entreprises issus du milieu industriel local, aux anciens élèves qui ont réussi et qui ont trouvé leur voie. Tous apporteront des témoignages très positifs sur ce métier qui ne connaît pas le chômage. « C'est un beau métier d'artisan, on ne fait jamais deux choses identiques, on ne délocalise pas, on fait du sur mesure, on se fait plaisir, et l'on a toujours du travail ! » explique Michel Burtet, des constructions Saint Eloi, président du syndicat des métalliers de Haute-Garonne, et qui regroupe 1 000 salariés. Ensuite a été présenté à Jean-Marc Fortuné, chef des travaux, aux professeurs et aux élèves une nouvelle machine plasma découpeuse à commande numérique de Air Liquide Welding, entièrement financée par le conseil régional. La manifestation s'est déroulée devant une centaine de personnes, pour se terminer par un super-buffet froid, dans un décor fleuri réalisé par les élèves du lycée professionnel Gabriel Péri.

Modifier le commentaire 

par Nicole Girard le 30 janv. 2012 à 00:05

haut de page