50 articles

Eugène Montel sur Eduscol

Par Nicole GirardPublié le 13 juin 2017 à 13:42

Le Lycée Eugène Montel en "tête d'affiche" sur Eduscol pour leur diaporama sur la préparation et le déroulement du prix National de la critique cinématographique Jean Renoir 2017.

Lycéens et critiques de cinéma - Prix Jean Renoir

Par Nicole GirardPublié le 31 mai 2017 à 10:16 ♦ Mis à jour le 31 mai 2017 à 10:21

La Dépêche - Lycéens et critiques de cinéma

Publié le 31/05/2017 à 03:51, Mis à jour le 31/05/2017 à 09:13

 

Les élèves de 1re chaudronnerie du lycée des métiers Eugène Montel, critiques de cinéma, avec leurs professeurs encadrants./Photo DDM.

Le Prix Jean Renoir des lycéens est au cinéma ce que le Prix Goncourt des lycéens est à la littérature. «Il met l'accent sur leur engagement en tant qu'acteurs et membres de jury. L'opération cherche à éveiller, entretenir un intérêt pour la création cinématographique contemporaine et à encourager la formulation d'un jugement raisonné sur les œuvres, l'échange et la confrontation avec d'autres jugements», explique Marie Vassort, directrice du cinéma Le Central. 46 établissements y ont participé. Une classe du Lycée Eugène Montel a été retenue. Douze élèves de 1re chaudronnerie ont été accompagnés de Nadine Monge, professeur d'histoire-géographie et de Claire Dubois, professeur d'art appliqué à l'initiative du projet. Depuis octobre, ils ont vu huit films français et européens issus de l'actualité cinématographique. «Ils se sont beaucoup impliqués, sont moteurs, dynamiques. C'est enrichissant, motivant et valorisant», explique Claire Dubois. Les 10 et 11 mai, ils ont participé, à Paris, à une rencontre nationale avec des critiques, des artistes et des professionnels du cinéma et défendu le choix de leur classe. La cérémonie de remise du Prix a eu lieu à la Fémis (Ecole nationale supérieure des métiers de l'image et du son) le 11 mai. Le Prix a été attribué au film danois Les oubliés de Martin Zandvliet. Ce film historique, inspiré de faits réels, traite du sort de plusieurs soldats allemands en 1945, à peine sortis de l'adolescence, qui sont faits prisonniers par l'armée danoise et envoyés en première ligne pour désamorcer les mines enfouies le long de la côte. Pour eux, la guerre est loin d'être terminée.

«Participer aux délibérations était un vrai challenge. Il a fallu argumenter. La critique doit être visuelle, auditive et écrite aussi. Le regard est tout autre aujourd'hui lorsque nous allons au cinéma», confient Eva et Richard «Nous avons vu tout un contexte que nous ne connaissions pas», poursuit Mathis. Le film lauréat a été projeté le 22 mai et présenté par les élèves du Lycée. Ils ont expliqué les raisons qui ont motivé leur choix. Une nouvelle candidature est lancée par le lycée des métiers. Avec l'envie pourquoi pas de réaliser le prix.

S.G.

Lycéens de retour de PFMP en Croatie - Erasmus 2016

Par Nicole GirardPublié le 20 avr. 2017 à 16:24 ♦ Mis à jour le 20 avr. 2017 à 16:34

Publié le 06/04/2017 à 03:47, Mis à jour le 06/04/2017 à 08:45

Erasmus + : des lycéens en Croatie

Enseignement et formation

Les élèves, de retour de Croatie avec leur diplôme de formation, au côté de Nicole Girard proviseure, et professeurs encadrants./Photo DDM

 

Il y a quelques jours, 10 lycéens en classe de première (8 en chaudronnerie et 2 en électrotechnique) du lycée des Métiers Eugène-Montel revenaient d'un séjour de trois semaines à Slavonski Brod, en Croatie. Ils étaient accompagnés de leur proviseure, Nicole Girard et de trois professeurs.

L'établissement a été sollicité par Zdravko Ceroveki, président de l'Association Croatie-Occitanie et personne qualifiée du conseil d'administration du lycée, pour monter un projet Erasmus + avec la Croatie.

«Il est important de développer des relations avec les pays européens. Le futur des élèves se construit en s'ouvrant à d'avantage de différences. Chaque pays a sa culture, ses particularités», précise Nicole Girard.

Ce programme soutient des actions dans les domaines de l'enseignement, de la formation, de la jeunesse et du sport. Il donne aux jeunes, la possibilité de séjourner à l'étranger pour renforcer leurs compétences et accroître leur employabilité.

Des établissements croates ont été identifiés pour un partenariat possible, avec des formations professionnelles identiques ou semblables pour que les élèves puissent intégrer des entreprises dans leur domaine.

«Une expérience enrichissante»

«En décembre 2015, l'établissement a accueilli dix jeunes chaudronniers croates du lycée de Slavonski Brod. C'est une chance pour les élèves de pouvoir y aller à leur tour. Cela a pour but de les encourager à plus de mobilité pour le travail. C'est aussi l'occasion de sortir de leurs repères», indique Jean-Marc Fortuné, directeur délégué aux formations professionnelles et technologiques.

«Ce séjour a été positif. Les Croates sont très accueillants. Nous étions en binôme avec un lycéen croate et devions nous débrouiller en parlant anglais, bien sûr. C'est une expérience enrichissante et constructive», poursuit Tony, en classe de première chaudronnerie.

«Le voyage était aussi prétexte à découvrir la culture, élargir les horizons. Aussi, ils ont pu mesurer leur capacité d'autonomie. Tout s'est très bien passé.» conclu Zdravko Ceroveki.

D'autres projets de collaboration technique avec des lycées européens sont en préparation.

Industrie 4.0 au lycée Montel - semaine de l'industrie 2017

Par Nicole GirardPublié le 20 avr. 2017 à 16:21 ♦ Mis à jour le 20 avr. 2017 à 16:23

Publié le 04/04/2017 à 03:49, Mis à jour le 04/04/2017 à 08:32

Les lycéens découvrent l'industrie

Enseignement et formation

Aux côtés de Nicole Girard, un élève du lycée présente le robot-soudeur aux collégiens./Photo DDM, MPV.

Manifestation annuelle d'ampleur nationale depuis 2011, la Semaine de l'industrie répond à une volonté politique. Elle se veut le moyen de renforcer l'attractivité de l'industrie et de ses métiers, en sensibilisant les jeunes, filles et garçons, aux emplois qu'elle propose.

À Colomiers, elle s'est récemment illustrée dans les lycées Victor Hugo et Eugène Montel, qui ont accueilli des groupes de collégiens pour leur présenter «l'industrie 4.0», autrement dit, «l'industrie du futur». Au Lycée des métiers Eugène Montel, notamment, des groupes de collégiens issus des classes de 3ème des collèges Voltaire, Léon Blum et Jean Jaurès, sont venus visiter les ateliers et assister à des démonstrations réalisées sur le thème «robotique et réalité virtuelle».

Nicole Girard, Proviseure du Lycée, et Jean Marc Fortuné, Chef de travaux, insistaient : «Nous présentons aux collégiens des machines à la pointe de la technologie, dans nos 4 spécialités (Chaudronnerie Industrielle, Systèmes Numériques, Électrotechnique, Maintenance des Équipements Industriels). Cela permet de faire découvrir une industrie innovante, moderne et respectueuse de l'environnement, via des démonstrations de robots, et visite d'ateliers en réalité virtuelle et augmentée.»

Ainsi a-t-on pu voir, côté chaudronnerie, un simulateur permettant d'apprendre à souder avec «les bons gestes et attitudes» qui limiteront les risques de troubles musculosquelettiques (TMS), ou un robot soudeur qui exécute un travail de qualité, en toute sécurité, sous pilotage humain. «Nous avons proposé cette visite à nos classes de 3ème», précisait Mme Garrouste, professeure principale au collège Léon Blum, venue avec un groupe de 14 élèves. «C'est l'occasion de découvrir à la fois le milieu industriel et l'enseignement en lycée professionnel. Il y a tellement d'idées reçues sur l'un et l'autre !»

M-P.V.

Journée Portes Ouvertes 2017 au lycée des Métiers

Par Nicole GirardPublié le 21 mars 2017 à 16:09 ♦ Mis à jour le 21 mars 2017 à 16:10

Portes ouvertes au lycée des métiers

Publié le 20/03/2017 à 03:49

Mohamed Belghiti, professeur en génie-électrique ses élèves et peut-être futurs élèves./ Photo DDM, S. G.

 

 

 

 

 

Le temps d'une matinée, le lycée des métiers Eugène Montel a ouvert ses portes. Les élèves de différents niveaux et leurs parents ont été accueillis par Nicole Girard, proviseure de l'établissement. Cet évènement était destiné à les informer sur les différentes filières enseignées dans le lycée, de la 3e préparatoire à l'enseignement professionnel aux formations Bac Professionnel et CAP notamment. Mais aussi des lycéens de terminale sont venus prendre connaissance des filières post-bacs. Le lycée qui se veut tourné vers l'avenir propose, une mention complémentaire de technicien en Energie Renouvelable, tout comme un BTS dans le domaine de la chaudronnerie. La Marine Nationale était également présente à l'occasion du partenariat Marine avec le lycée. C'était l'opportunité de rencontrer des élèves comme Quentin «Entrer dans la marine est une chance, une insertion conditionnée par la rigueur. Découvrir d'autres horizons et vivre en militaire à Toulon, voilà tout ce qui me plaît». Les autres corps d'armée étaient là aussi. Sans oublier la société Enedis, venue faire partager les perspectives d'avenir dans des métiers de l'électricité dans le cadre du partenariat avec l'établissement. Les groupes ont effectué un circuit tout autour du lycée. Tout a été montré, du gymnase au CDI, des ateliers à la cantine en passant par l'internat. «Le lycée peut héberger 90 lycéens. Bien sûr, nous privilégions les élèves venant de loin,» précise Alexia Hostin, conseillère principale d'éducation. «La particularité de cette matinée est que ce sont les élèves, accompagnés de leurs professeurs qui réalisent les visites et répondent aux questions», explique Frédérique Franchi, conseillère principale d'éducation. Ainsi, Mohamed Belghiti, professeur en génie-électrique et ses élèves, présentaient le projet Industrie 4.0. «J'ai recréé en 3D les ateliers du lycée. Sur un jeu d'orientation, des questions d'électricité et de sécurité étaient posées. Le but est de créer un lien et de montrer comment le virtuel rejoint le réel. Cela donne plus d'intérêt.»

De nombreuses actions et interventions y sont régulièrement proposées tout au long de l'année.

S.G

Page 1 / 10 Page suivante > Dernière page >>

haut de page